Le chamanisme, c'est quoi?

Certains de ces êtres-esprits, à l'image de l'humain, ou de l'arbre, existent à la fois sur un plan matériel et sur un plan spirituel. D'autres au contraire, même s'ils sont capables d'agir au coeur de notre monde physique, évoluent avant tout au sein de réalités subtiles et immatérielles. Et parmi tous les êtres qui peuplent ces univers subtils, il en est un certain nombre qui sont susceptibles de nous aider et de nous guider, en étroite adéquation avec l'intention qui nous habite. Nous les appelons des "esprits bienveillants". Se manifestant généralement à nous sous un aspect zoomorphe (animaux de pouvoir) ou anthropomorphe (guides), ces esprits sont là avant tout pour nous enseigner et nous accompagner dans notre chemin de transformation et d'évolution.

 

Quant aux techniques qui caractérisent le chamanisme, elles sont de toutes sortes: extractions d'énergies intrusives, recouvrements d'âme, accompagnements d'êtres défunts, travail avec les éléments, les cycles naturels, les polarités masculines et féminines, les rêves, le chant, etc. Elles ont cependant pour dénominateur commun le recours à l'intuition et au ressenti, l'interaction avec d'autres esprits, et une action privilégiée au niveau énergétique et spirituel.

Le chamanisme peut être défini et abordé de multiples manières. Concrètement, il s'agit d'un ensemble de techniques, basées sur une cosmovision particulière. Cette cosmovision implique de considérer et d'expérimenter l'univers comme un être à la fois pluriel, et doué de conscience. A l'image de notre corps, l'univers est Un, et en même temps il est multiple, car constitué d'une pluralité de parties, elles-mêmes divisées en sous-parties. Et chacune de ces composantes possède, à des degrés divers, une forme de conscience, de volition, et d'autonomie. Par conscience, nous entendons ici une signature vibratoire et énergétique spécifique, ainsi qu'une capacité particulière à interagir avec soi-même et avec le monde.

 

L'art du chamanisme consiste à aller, tout en les intégrant au travail effectué, au-delà des évidences sensibles et des catégories conceptuelles, pour privilégier un autre type de relation: celle qui se tisse d'une conscience à une autre, d'un esprit à un autre. Ainsi, par exemple, au niveau physique, un arbre est un arbre. Il apparaît tel que nous le saisissons grâce à nos sens, avec ses racines, son tronc, ses feuilles... Il est aussi tel que nous le nommons dans le langage courant, dans celui de la biologie, ou de la chimie organique. Mais il est surtout, d'un point de vue chamanique, un "être-esprit" avec lequel il est possible de se connecter, de communiquer et d'échanger.

© 2016 Esteban Monnier. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus