Hypnose ericksonienne

Petit historique

 

En tant que technique de modification de l'état de conscience, l'hypnose entretient des rapports de filiation et de parenté avec de nombreuses traditions anciennes. Ceci dit, son histoire moderne débute au 16ème siècle avec Paracelse, médecin alchimiste, qui le premier a émis l’hypothèse de l’existence d’un fluide invisible, appelé “magne”, susceptible d’agir sur la constitution des êtres. Cette théorie a été reprise et développée au 18ème siècle par Anton Mesmer, médecin allemand, à qui l’on doit l’expression de “magnétisme animal”. Selon lui, par l’intermédiaire du regard ou de passes (gestes visant à faire circuler les énergies), il est possible d’influer sur ce fluide, afin “de guérir et de préserver les hommes”.

 

Puis, au fil du temps, la notion de fluide est peu à peu mise entre parenthèses, au profit de celle de suggestion. C’est désormais grâce au pouvoir de la suggestion plutôt qu’à celui du magnétisme qu’on explique les phénomènes étonnants obtenus. Au 19ème siècle, James Braid, chirurgien anglais, donne à cet état le nom d'hypnose, développe des techniques d'induction à des fins d’anesthésie et postule pour la première fois qu’une personne peut s’hypnotiser elle-même. Avec Bernheim, à l'aube du 20ème siècle, il est démontré que l’hypnose provient d’un mécanisme psycho-physique naturel, auquel elle fait écho et qu'elle amplifie. A la même époque, on commence également à prendre conscience du large potentiel  de l'hypnose, pour agir tant sur l'esprit que sur le corps.

Au milieu du 20ème siècle, Milton Erickson, médecin psychiatre américain, perfectionne remarquablement les techniques hypnotiques (développement de la métaphore, dimension utilisationnelle, hypnose conversationnelle...), accroissant encore son efficacité thérapeutique. En outre, selon lui, la personne possède en elle les ressources dont elle a besoin pour résoudre ses problèmes ou atteindre ses objectifs, et c’est grâce à l’hypnose qu’il lui est possible de les activer.

Aujourd'hui, l'hypnose est de plus en plus utilisée avec d'excellents résultats, aussi bien dans le milieu médical (anesthésie, gestion de la douleur, inflammations, maladies de peau, allergies,...) que dans le domaine de la psychologie, du coaching et du développement personnel (travail sur la confiance en soi, sur les peurs et les phobies, les dépendances, l'amélioration des capacités, le lâcher prise, etc...)

© 2016 Esteban Monnier. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus